Inauguration du premier incubateur international à Bruxelles

Vendredi 10 mars 2017 — L’incubateur et accélérateur international pour start-ups “B-Sprouts” a été inauguré officiellement aujourd’hui par Monsieur le Vice Premier Ministre Alexander de Croo, Madame la secrétaire d’Etat à la Région Bruxelles-Capitale Bianca Debaets et Madame Françoise Schepmans Bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean.  

La secrétaire d’Etat chargée de la transition numérique, Bianca Debaets a déclaré:

“Avec le lancement de B-Sprouts, Bruxelles multiplie les opportunités pour les entrepreneurs IT locaux et internationaux. Nous sommes fiers de B-Sprouts”.

L’incubateur et accélérateur international pour start-ups B-Sprouts a lancé son premier programme pour start-ups dans ses locaux situés à Bruxelles-Molenbeek. Il occupe ainsi le premier plan lorsqu’il s’agit d’attirer et connecter des entrepreneurs internationaux de talents à Bruxelles.


Puisque l’innovation et la volonté d’entreprendre ne connaissent pas de frontières, B-Sprouts a clairement une visée internationale. Les entrepreneurs de start-ups du premier programme de B-Sprouts viennent du Kenya, d’Allemagne, du Royaume Uni, de Belgique et deux femmes entrepreneurs viennent même d’Iran et du Pakistan.Tous se focalisent sur l'Internet des objets, le "big data" et/ou l'économie du partage. Et ils partagent tous le rêve de devenir une entreprise profitable. B-Sprouts les guide et les soutient dans la réalisation de ce rêve.

Comme Hugo Hanselmann, président de B-Sprouts l’a dit lors de la cérémonie d’inauguration:

”Il y a de vraies stars ici chez B-Sprouts, ils ont quitté maison, famille et amis pour 3 mois pour se consacrer à leur rêve”.

L'internet des objets est le point commun de toutes les start-ups du programme de B-Sprouts. Gartner, la société de conseil IT, prévoit que le nombre d’objets connectés va augmenter de 6,4 milliards aujourd’hui à 21 milliards d’ici 20201. Quelles composantes technologiques doivent être réunies pour que cette croissance, et la révolution qu’elle engendrera, aient lieu? Ce sont les senseurs, les technologies de communication, les services du Cloud, le «Big Data», les algorithmes et l’intelligence artificielle, cette dernière étant probablement la technologie la plus «disruptive». Et être «disruptive», c’est ce que veulent les start ups de B-Sprouts. Que ce soit en matière de sécurité des objets connectés, de protection de la vie privée ou encore d’impacts environnementaux et sociaux.

La diversité est une autre valeur importante de B-Sprouts. Des études montrent que la diversité est un facteur de succès pour les entreprises. Une entreprise avec un bon équilibre des genres dépassera de 15% les résultats de concurrents où les hommes sont prédominants, tandis que les entreprises respectant la diversité ethnique ont 35% de chances de plus d’obtenir des résultats financiers au-dessus des moyennes nationales de l’industrie2. Les entrepreneurs de start-ups de ce premier programme de B-Sprouts représentent 6 nationalités différentes et la moitié d’entre elles ont des femmes à leur tête.

Monsieur le Vice Premier Ministre Alexander De Croo a dit lors de son discours au sommet de Davos en ce début d’année:

“La Belgique doit devenir l'un des endroits les plus attrayant d'Europe pour le lancement et le développement des jeunes entreprises du numérique”. “L’essence même de l’esprit d'entreprise est d’oser se lancer et de se surpasser”.

La Belgique s’engage face aux changements rapides que les technologies numériques apportent à notre économie et à notre société. A travers le plan d’action « Digital Belgium », le gouvernement fédéral fixe des priorités claires pour que la Belgique consolide ses positions dans le monde du numérique; 1000 nouvelles start-ups et 50.000 nouveaux emplois devraient en résulter d’ici 20203. B-Sprouts sera le principal accélérateur et incubateur capable d’attirer des talents internationaux à Bruxelles et de favoriser la croissance d’entreprises tournées vers l’avenir et la création d’emplois. Avec l’équipe de B-Sprouts, un réseau international de mentors et sponsors du monde de l’université ou du business s’engage à faire la différence en partageant les connaissances et en coopérant avec les start-ups. L’ambition de B-Sprouts est que les start-ups aient lancé avec succès leur business au bout de trois mois, et qu’elles viennent un jour changer la donne en matière industrielle en attirant clients et investisseurs.

“Beaucoup de start-ups dans le domaine des objets connectés sont créés aujourd’hui par la génération Y” selon Hugo Hanselmann, CEO de B-Sprouts, “qui veulent participer à la révolution de l’internet des objets. En ce moment, et à ce point dans leur développement, les petites start-ups ont les moyens, la passion, l’ambition de contribuer à la stratégie de leurs partenaires, et de faire partie de cet écosystème. Elles veulent être actrices de la révolution de l’internet des objets pour un avenir meilleur!”.

1 Gartner, November 2015
2 ‘Why diversity matters’, McKinsey & Company, January 2015
3 www.digitalbelgium.be

__________

A propos de B-Sprouts:
B-Sprouts est une incubateur et accélérateur international s'adressant à un public international et diversifié. B-Sprouts vise à soutenir des start-ups avec des idées brillantes et à faire germer ("to sprout") des entreprises profitables qui vont changer le monde de l'Internet des objets (IoT) et du "big data". B-Sprouts est situé à Bruxelles, dans le cœur de l'Europe, et est connecté mondialement.

Majorie van Kuik B-Sprouts